Concours d’éloquence 2021

Une victoire olympique !

 

 Le 1er juillet dernier, huit élèves du lycée Jean Macé ont porté haut les couleurs de Vitry-Sur-Seine et de notre établissement en participant au prestigieux Concours d’Éloquence Olympique. Organisé depuis quelques années par Madioula Aïdara-Diaby - maire adjointe de L’Île-Saint-Denis (93) et CPE au collège Rosa Luxembourg à Aubervilliers – l’édition 2021 était parrainée par l’ancien champion du monde de boxe Jean-Marc Mormeck et offrait un jury d’exception aux lycéens (jury composé, entre autres, de médaillés olympiques et paralympiques, d’un ancien footballeur professionnel, d’un animateur radio, d’une avocate, d’une productrice, d’une femme politique, etc.). Cette année, le thème imposé mettait en question la tenue des Jeux Olympiques 2024 à Paris et son impact sur la population francilienne. Représentés par une ou plusieurs équipes de six élèves, plusieurs lycées d’Ile-de-France (Aubervilliers, Bondy, Paris, Vitry) s’étaient donc préparés à mettre en scène une réponse collective de dix minutes lors d’une prestation puissante et convaincante, usant de toutes les armes de la rhétorique.

 

A 14h00, dans la grande salle du mythique centre « Commune Image » de Saint-Ouen (l’Assemblée Nationale n’a malheureusement pas pu nous accueillir cette année pour des raisons liées à la pandémie), le coup d’envoi de ces olympiades oratoires était donné. Dès le premier passage, le ton était donné. Et quel ton ! Une des trois équipes du lycée tenant du titre – Le Corbusier à Aubervilliers – a mis la barre très haut livrant une prestation époustouflante de talent. Tant le fond (la pertinence, l’intelligence et la beauté des textes) que la forme (l’éloquence, la diction, les changements de ton, la gestion des silences, les mouvements, la maîtrise des regards, la relation au public …). Mais les équipes qui ont suivi n’ont pas semblé impressionnées et ont toutes rivalisé de maîtrise. Et dans ce tableau d’excellence, nos élèves - Lili, Kirthika, Lahora, Farah, Hadi, Fatima, Keila et Lilas de la 1G3 – ne sont pas venus pour faire de la figuration. Ils ont tout simplement été lumineux ! La preuve ? Après la difficile délibération du jury, deux prix ont été décernés. Et si le grand prix du concours a, pour la 3ème année consécutive, été remporté par une brillante équipe du Lycée Le Corbusier à Aubervilliers (lycée dans lequel l’art oratoire est une véritable institution, avec de gros moyens alloués à son développement), ce sont bien les élèves du Lycée Jean Macé qui ont été appelés sur scène pour le seul autre prix en jeu : le prix coup de cœur du jury. C’est l’athlète paralympique Ryadh Sallem qui s’est saisi du micro pour annoncer ce résultat à la salle et dire à nos élèves combien il avait été ému par le « courage » de leurs interventions, le « talent » de leurs prises de paroles et la « dignité » de leur prestation. Nos élèves étaient ravis, les quelques parents présents enchantés et la salle, dans sa totalité, conquise.

C’est donc sur cette belle victoire que s’est achevée la difficile année scolaire de ces huit élèves. Et je veux redire combien cette victoire est belle, courageuse et hautement méritée. Car, pour en arriver là, il leur a fallu s’entraîner les samedis matin quand les autres dormaient, écrire et apprendre leur texte quand l’horloge du bac trottait dans leur tête, passer du temps à perfectionner et peaufiner des détails alors que le temps semblait manquer… Bref. C’est une grande victoire que nous ont offert ces admirables élèves du lycée. Une victoire dont ils peuvent être fiers, dont « nous » pouvons être fiers également et qui mérite d’être encore applaudie. Il ne reste plus qu’à souhaiter que le lycée Jean Macé saura défendre son titre et être présent l’an prochain, pour le nouveau concours d’éloquence olympique. Ce qui est sûr, c’est que nos gagnants, eux, ont déjà la tête dans les starting-blocks !

Sherine C. Soliman